LT / EN / DE / RU 
  Search 
Search    Home Feedback Structure of Website ACCESSIBILITY / CREATORS / SUPPORTERS   
Contact
  Information pour les
visiteurs
 
  Collections du musée  
  Expositions
permanentes
 
  Expositions
temporaires
 
  Sections du musée  
   
 
Musée des victimes du génocide. Photo: Vilma Juozevičiūtė
Musée des victimes du génocide. Photo: Vilma Juozevičiūtė

L'exposition "La prison du KGB". Photo: Vilma Juozevičiūtė

L'exposition "Le local d'exécution des peines de mort". Photo: Jonas Vaitkus

L'exposition "La Lituanie 1940-1941: les privations commencent". Photo: Jonas Vaitkus

Nouveau! Exposition sur l’occupation nazie et l’Holocauste en Lituanie. Photo: Jonas Vaitkus

L'exposition "La guerre des partisans de 1944 à 1953". Photo: Jonas Vaitkus

L'exposition "Un combat inégal (une résistance armée étouffée)". Photo: Jonas Vaitkus

L'exposition "Les Lituaniens au goulag: de 1944 à 1956". Photo: Skirmantė Vaitkevičiūtė

L'exposition "Les déportations : de 1944 à 1953". Photo: Skirmantė Vaitkevičiūtė

L'exposition "Le KGB de 1954 à 1991". Photo:  Skirmantė Vaitkevičiūtė

L'exposition "Le populaire anti-soviétique Résistance: 1954–1991". Photo: Vilma Juozevičiūtė

Musée des victimes du génocide

Contact
Adresse: Aukų g. 2a, LT-01113, Vilnius.
Tél.: +370 5 249 81 56, +370 5 249 62 64.
Fax +370 5 249 74 27.
Mél muziejus[at]genocid.lt
Internet http://www.genocid.lt/muziejus/

Le musée fut ouvert en 1997.
A partir de 1997, le musée est devenu une section du département "Mémorial" auprès du Centre des recherches sur la résistance et le génocide de la population de la Lituanie.

Information pour les visiteurs
Horaires d’ouverture
Accueil du public du mercredi au samedi de 10h00 à 18h00; dimanche de 10h00 à 17h00.

Prix d’entrée: 2 € pour les adultes, 1 € pour les élèves, étudiants.
Entrée gratuite pour: les enfants de moins de 7 ans, les personnes vivant en foyer, les employés des musées, les anciens exilés et les prisonniers politiques, les appelés du service militaire.
Prix des visites: 15 € pour les groupes
Location d’un casque d’écoute et d’un guide enregistré (en anglais): 2,32 €.

Collections du musée
Le musée systématise et complète des matériaux historiques et documentaires sur les répressions des régimes d’occupation pratiquées contre les habitants de la Lituanie entre 1940 et 1990; des documents antisoviétiques et antinazis de la résistance ainsi que des objets d’exposition sur les membres de la lutte pour la libération et sur les victimes du génocide.

Expositions permanentes

La prison du KGB
La partie la plus importante du musée est la prison intérieure du NKVD-MGB-KGB (salles d'interrogatoire), installée dans le sous-sol du bâtiment à l'automne 1940, presque en même temps que l'occupation de la Lituanie par l'Union soviétique. Il y avait alors plus de 50 cellules. Ce n'est qu'au début des années 60, lorsque la résistance antisoviétique était déjà brisée, la majorité des cellules a été transformée pour conserver les archives du KGB. Dans les 23 cellules restantes (puis plus tard les 19), on a continué à emprisonner les personnes ayant une autre opinion et les combattants pour les droits de l'homme.
Aujourd'hui, la prison est telle que les hommes de la sécurité l'ont laissée en août 1991 en déménageant du bâtiment. Les visiteurs peuvent voir dix-neuf cellules générales, les pièces de garde et de surveillance, les cellules de la fouille et de prise des empreintes digitales, la cellule "molle", les cachots, les cours de promenade. De petites expositions thématiques (sur les prêtres persécutés et autres) ont été installées dans certaines cellules.

Le local d'exécution des peines de mort
Des documents historiques, exposés sous des panneaux de verre, reflètent la procédure de condamnation à mort de l'homme, la brutalité de la mise en place de la peine, le comportement inhumain avec les corps des morts. Sous le sol en verre de la tombe de Tuskulėnai et la salle d'exécution elle-même, on trouve des objets : chaussures, boutons, lunettes...

"La Lituanie 1940-1941: les privations commencent"

L'exposition reflète la situation internationale de la Lituanie à la fin des années 30. Elle dévoile comment Moscou, aidée de soutiens locaux, a peu à peu détruit la souveraineté de l'Etat lituanien, comment elle a renversé le système gouvernemental et administratif qui s'était mis en place durant les années d'indépendance, introduit l'idéologie communiste, déporté et emprisonné sa population.
Pendant les dernières décennies de l'existence de l'appareil répressif soviétique, l'adjoint du chef de la prison intérieure se trouvait dans cette pièce. On y a exposé des meubles des années 40 et des objets usagés, certains détails de l'intérieur ont été reconstitués.

Exposition sur l’occupation nazie et l’Holocauste en Lituanie
L’exposition est aménagée dans la 3e cellule de l’ancienne prison intérieure du KGB, où sont conservées les listes, datées de 1942 à 1944, des personnes emprisonnées par la gestapo durant l’occupation nazie. Aménagée dans un petit espace, l’exposition présente l’occupation nazie en Lituanie, la prison intérieure de la gestapo et ses prisonniers, l’histoire du ghetto de Vilnius, l’emplacement des exécutions de masse à Paneriai, les récentes recherches effectuées sur le territoire du parc forestier de l’exploitation forestière de Paneriai à la demande du Centre de recherche sur le génocide et la résistance des habitants de Lituanie en 2008, ainsi que la remise du titre de juste parmi les nations remis aux Lituaniens non-juifs qui ont sauvé des Juifs pendant l’Holocauste. L’exposition utilise des photographies, des documents et des objets du Centre de recherche sur le génocide et la résistance des habitants de Lituanie, les archives nationales des Juifs du Gaon de Vilnius, les archives du musée du Fort IX de Kaunas, les archives centrale d’État de Lituanie et les collections de personnes privées. 

La guerre des partisans de 1944 à 1953
En juillet 1944, après une occupation de l'Allemagne nazie pendant trois ans, l'armée soviétique a de nouveau marché sur la Lituanie. Une guerre partisane de neuf ans pour le rétablissement d'un Etat indépendant a commencé dans le pays.
L'exposition présente la structure territoriale et l'organisation militaire des unités de partisans, les aspirations des combattants pour la liberté, leur activité et leur vie quotidiennes. On y présente des documents authentiques du mouvement, des périodiques et autres publications, des manuscrits, des objets personnels, des photos immortalisant les visages des combattants pour la liberté, leurs rares fêtes et les moments des adieux avec leurs compagnons d'armes…

Un combat inégal (une résistance armée étouffée)
En utilisant des documents historiques, l'exposition montre ce qui a dominé dans la consolidation du pouvoir soviétique en Lituanie, et quels services ont étouffé la résistance antisoviétique armée. Les méthodes d'action appliquées par les acteurs directs des répressions (armée, bataillons d'exterminateurs, agents et troupes de choc) sont dévoilés par les documents et toute sorte de matériel vidéo.

Les Lituaniens au goulag: de 1944 à 1956
Après une nouvelle occupation de la Lituanie dans la seconde moitié de l'année 1944, les répressions ont tout de suite repris contre la population pacifique du pays.
Dans la salle consacrée aux prisonniers politiques du goulag, des documents historiques reflètent l'ampleur des répressions et leurs motivations, et montrent le système pénal soviétique et les conditions extraordinairement difficiles de travail et de vie des prisonniers. On y trouve aussi des chaussures usées et des vêtements portés dans les camps, des croix faites par les prisonniers eux-mêmes, des livres de prières, des félicitations à leurs camarades de destin…

Les déportations : de 1944 à 1953
Les déportations,déplacement massif des habitants de leur domicile pour les régions lointaines de l'Union soviétique, ont été une des mesures les plus brutales du régime soviétique contre la population du pays.
Les documents historiques exposés informent sur la procédure d'organisation et d'exécution des déportations, la situation juridique et les conditions de vie des déportés, les données statistiques de la déportation. Les cadres des films documentaires et de fiction et les photos des cimetières en Sibérie aident à ressentir l'horrible destinée et la vie des gens qui ont subi des humiliations et l'injustice.

Le KGB de 1954 à 1991
Grâce aux documents réglementant l'activité du KGB, les instruments de travail, le matériel de méthode utilisé, les formulaires et autres documents, l'exposition tente de dévoiler les orientations et les méthodes du KGB, en tant que services remplissant les fonctions de police soviétique en Union soviétique, ainsi que sa place dans le système politique soviétique.
Une installation d'écoute et des meubles sont exposés dans la salle des interrogatoires. Certains détails de l'intérieur ont aussi été reconstitués.

Expositions temporaires
Les expositions organisées dans le musée portent sur l’histoire.

Sections du musée
Histoire;
Comptabilité financière et direction des fonds;
Economat.

 
TopTop
© Musée des Beaux-arts de Lituanie, © Association des musées Lithuaniens. ISSN 1648-8857 Mise à jour 13.09.2016
Soutien technologique: Chaire UNESCO "Informatique pour les sciences humaines" à l’Institut de Mathématiques et d’Informatique